VITICULTURE
Une task force pour les entreprises en difficulté

Une task force pour les entreprises en difficulté

Le gouvernement a annoncé, le 15 mai dans un communiqué de presse, la mise en place d’une « task force » pour les entreprises viticoles qui auraient des difficultés de trésorerie majeures. Placée au sein du ministère de l’Agriculture, sa mission sera de répertorier, avec l’aide des organisations professionnelles viticoles, les entreprises concernées. Beaucoup d’entre elles ont, en effet, souscrit des emprunts dont des prêts garantis par l’État (PGE) suite à la crise Covid et à la guerre en Ukraine. « Cette task force accompagnera les entreprises vers les solutions les plus adaptées à leur situation, sans se substituer pour autant au rôle du médiateur de crédit ou à celui des conseillers départementaux à la sortie de crise », souligne le communiqué du gouvernement. Les entreprises peuvent aussi recourir aux procédures préventives amiables, comme la conciliation et rééchelonner leur PGE jusqu’à dix années, grâce au médiateur du crédit (https://urlz.fr/ecG). C’est « rapide, gratuit, confidentiel et non judiciaire », rappelle le gouvernement. Le mail de la task force est le suivant : 
taskforce.viti@agriculture.gouv.fr