SOLIDARITÉ
Des petites pièces jaunes pour les hôpitaux

En 33 ans, la Fondation des Hôpitaux a pu subventionner de nombreux projets liés au monde hospitalier, notamment en Auvergne-Rhône-Alpes, tout cela grâce à la campagne Pièces jaunes. Une action qui a su aussi évoluer avec son temps en proposant de nouvelles méthodes pour faire des dons.

Des petites pièces jaunes pour les hôpitaux
La campagne Pièces jaunes accepte tous types de pièces (rouges et jaunes, centimes et euros), les billets et même les francs. En 2022, les tirelires sont à faire soi-même.

En 2022, l’opération Pièces jaunes de la Fondation des Hôpitaux se tiendra du 12 janvier au 5 février. Après une action en 2021 totalement digitale, la campagne, lancée en 1989, reprendra sa collecte physique en gardant cette dimension numérique. Elle soutient comme toujours les enfants et adolescents à l’hôpital et aide des projets hospitaliers dans toute la France.

Impliquer les enfants

En 1989, Claude Griscelli, un des présidents de la Fondation des Hôpitaux, se réunit avec des communicants pour mettre en place un projet de demande de dons. Directement, la décision de s’écarter du monde hospitalier est prise, il ne faut pas se servir du malheur pour inciter aux dons. Les enfants deviennent le principal moteur, mais comment les impliquer ? C’est un souvenir de Stéphane Godlewski, communicant à l’époque chez TSA Consultants, qui lance l’idée. Il se rappelle un grand bocal chez lui dans lequel tout le monde versait ses fonds de poches, ou des pièces qui traînaient un peu partout. Tout le monde possède de la monnaie qui se perd, alors, avec ce procédé, elle retrouve une utilité et les enfants peuvent plus facilement inciter leurs parents à donner quelques pièces. C’est lors de la deuxième édition, en 1991, qui s’étend cette fois à toute la France, que des tirelires en carton sont diffusées par le biais du magazine de Mickey. L’opération rapportera finalement 1,2 million de francs. Bernadette Chirac sera la figure emblématique de la campagne pendant 25 ans en remplaçant Claude Griscelli à partir de 1994, avant de laisser sa place à son tour à Brigitte Macron en 2019. Tous les ans, l’opération Pièces jaunes se déroule entre fin janvier et début février. Pendant un mois, différents événements animent le monde médiatique français. En 2022, le lancement se fera en même temps, le 12 janvier, dans plusieurs bureaux de Poste en France, et sera l’occasion pour les enfants de ramener les premiers dons ou de découvrir comment faire sa propre tirelire. Les événements télévisés s’enchaîneront aussi avec des primes télévisés dédiés à la campagne comme Le grand concours des animateurs ou Les 12 coups de midi. Pendant le mois de mobilisation, la présidente Brigitte Macron se déplacera pour rencontrer les personnes qui ont porté des projets dans les hôpitaux, les Maisons des adolescents et les Maisons des familles. Elle se rendra notamment à Roubaix, à Besançon ou encore à Poitiers. Elle se joindra aux événements et activités organisés par Disneyland Paris, à destination des enfants hospitalisés et sera accompagnée d’autres personnalités, notamment de Didier Deschamps, parrain des Pièces jaunes depuis 2019.

À quoi servent les dons ?

Comme chaque année, les fonds récoltés serviront à améliorer la vie quotidienne des enfants et adolescents hospitalisés. Ils ont aidé à soutenir des projets pour faciliter le passage des patients « enfants » vers les services « adultes » ou encore à financer des travaux de rénovation des hôpitaux afin de les rendre plus chaleureux et accueillants. Pour les patients, la Fondation des Hôpitaux a subventionné de nombreux projets d’aménagements de lieux d’activités dans les hôpitaux comme des salles de jeux afin qu’ils ne se sentent pas coupés du monde. À ce jour, 192 projets d’équipements scolaires, plus de 420 aires de jeux et de 650 espaces d’animation ont vu le jour. Mais la Fondation des Hôpitaux n’œuvre pas que dans les hôpitaux. Avec les Maisons des adolescents, elle vient en aide quand ces derniers se posent des questions ou sont en détresse. En mars dernier, elle a aussi lancé des unités de prise en charge et investigation des enfants victimes de maltraitance. En relation avec les hôpitaux, elle s’assure de la bonne prise en charge de ces derniers. Les Pièces jaunes ont aussi servi à lutter contre la douleur en milieu médical avec la distribution, depuis 1999, de 175 pompes antidouleur dans 242 hôpitaux et 362 services.

Faire un don

La méthode de dons s’est aussi diversifiée avec le temps. Quand en 1991 les pièces étaient récoltées grâce aux tirelires, aujourd’hui il est possible d’apporter son aide de bien d’autres manières. Notamment par SMS (92 111), en ligne (piecesjaunes.fr), en arrondissant lors d’un passage en caisse dans les magasins partenaires, avec un chèque à l’ordre des Pièces jaunes ou même en créant une cagnotte en ligne. Avec une édition totalement digitalisée en 2021, l’opération s’est servie de ces nouveaux modes de collecte pour s’adapter à la situation sanitaire. Pour le retour au format physique, la Fondation des Hôpitaux a laissé les petites tirelires en carton de côté. Pour collecter ses pièces, il suffit de faire sa propre tirelire. Pour la première fois, les modèles en carton ne seront pas diffusés ; c’est aux enfants d’être inventifs et de trouver ce qui est le plus adapté pour devenir une tirelire. Un bocal de confiture, un carton de lait, ou encore une boîte en plastique, tout récipient peut être utilisé. Le côté ludique reste présent, la Fondation des Hôpitaux diffusera des autocollants dans les bureaux de Poste, dans la presse quotidienne régionale et la presse jeunesse pour permettre aux enfants d’embellir leur tirelire. Durant le mois de la campagne et avant le 5 février, il suffira de déposer la tirelire récup’ à la Poste pour faire son don à la fondation. La campagne continue de mobiliser les foules après 33 ans ; espérons qu’il en sera de même pour l’édition 2022. Reconnue d’utilité publique depuis 1993, elle fait partie des événements caritatifs français incontournables.

Arthur Bonglet

ZOOM / 1 078 projets financés en Auvergne-Rhône-Alpes
Chaque année, les fonds récoltés servent à améliorer la vie quotidienne des enfants et adolescents hospitalisés, mais la Fondation Hôpitaux de Paris-Hôpitaux de France n’œuvre pas que dans les hôpitaux (Maison des adolescents, maltraitance…).

ZOOM / 1 078 projets financés en Auvergne-Rhône-Alpes

En région Auvergne-Rhône-Alpes, 1 078 projets ont été financés grâce aux campagnes Pièces jaunes de la Fondation Hôpitaux de Paris-Hôpitaux de France, le tout pour un montant de 10 624 797 euros. C’est notamment le cas de la Maison de Jonathan, la structure en face de l’Hôpital Nord/CHU de Saint-Étienne. Depuis 2002, elle accueille, tous les jours de l’année, les familles de patients, les patients en ambulatoire, ceux qui viennent la veille ou restent le lendemain de leur hospitalisation. Avec un espace séjour avec terrasse, une cuisine, un salon et même une buanderie, la Maison de Jonathan offre un lieu de vie le plus agréable possible pour les personnes y séjournant. Des parents témoignent du soulagement que ce lieu procure. C’est le cas de Véronique, dont la fille est hospitalisée en oncologie. « La Maison de Jonathan est pour moi un lieu merveilleux, qui me permet de me ressourcer, de trouver un cadre de vie chaleureux, avec toutes les commodités pour simplifier la vie au quotidien ». La Maison de Jonathan fait partie de ces projets emblématiques réalisés en Auvergne-Rhône-Alpes grâce aux Pièces jaunes.